protéines
thé vert

La fabrication et la conservation du thé vert, un thé aux multiples vertus

Le thé vert est un produit asiatique, bien connu pour l´action thérapeutique de ses anti-oxydants. Très répandu en Chine et au Japon, ce thé aux milles et une vertus est obtenu à l´issue d´une méthode particulière destinée à amoindrir, voire à supprimer l´oxydation et la fermentation de la feuille du théier. Ainsi, l´ arôme ou le goût du thé vert est conditionné par les modalités de vieillissement et de stockage des feuilles de thé.

Le thé vert est une plante aromatique qui se distingue des autres thés par une absence de fermentation au moment de sa fabrication. La couleur verte témoigne donc du fait que les pigments verts de la plante n´ont subi aucune oxydation. Autrement dit, cette variété de thé ne se transforme pas au terme de son élaboration. En effet, le thé vert possède des agents anti-oxydants, les tanins, qui empêchent les feuilles de noircir. Ce type de thé est doté de composants spéciaux qui lui valent d´être reconnu comme étant un thé aux vertus thérapeutiques. Ainsi, le thé vert renferme de la théophylline, de la théobromine et de l´acide gallique à haute dose. Ces différents composants permettent à la fois de favoriser la perte de poids, de freiner le vieillissement de la peau et de calmer les tensions nerveuses. Le fluor, le zinc et les nombreuses vitamines contenus dans le thé permettent également de redynamiser le tonus physique. Bien que le thé vert contienne de la caféine, variant de 20 à 90 mg par tasse, son effet excitant est amoindri grâce aux actions des tanins en association avec la théanine et les acides aminés. Outre ses vertus thérapeutiques, le thé vert est également utilisé comme composant de base du thé à la menthe.

Les zones de production du thé vert

La consommation de thé vert est très répandue dans les régions asiatiques, à l´instar des provinces chinoises et des îles japonaises. Dès lors, différents types de thés verts ont été produits, variant en fonction de la région où ceux-ci ont été fabriqués. La variété la plus courante est le Chun Mee, originaire de la province de Hunan en Chine. Cependant, deux régions chinoises sont les plus grandes productrices de thé vert : Anhui et Zheijang. Ces deux provinces produisent ensemble le gunpowder, un thé vert dont les feuilles sont roulées en boules. La préparation occidentale du thé à la menthe dérive des feuilles de cette variété de thé. Anhui produit également le Huang Shan Mao Feng, appelé pointe duveteuse des montagnes jaunes, ainsi que le Taiping Houkui ou le meilleur des singes de Tai ping. Zheijang, par contre, produit le thé vert Long Jin qui se distingue par ses saveurs fruitées. D´autres provinces chinoises comme Jiangsu et Yunnan produisent des thés verts rares comme le Pi Lo Chun et le Yu Zhu. Par ailleurs, sur les îles japonaises de Kyüshü et de Shikoku est produit le célèbre thé vert Matcha, réduit en poudre et généralement utilisé dans le cadre de la cérémonie du thé japonaise.

Méthode de production du thé vert

La particularité de la méthode de production du thé vert réside dans les étapes de torréfaction des feuilles après la cueillette. La première étape est d´attendre le flétrissement des feuilles dûment triées et classées selon leur éclat initial. Une fois flétries, les feuilles sont roulées afin de retirer le reste de liquide naturel que celles-ci ont conservé au terme du flétrissement. Les feuilles de thé vert pré-séchées sont alors chauffées en vue de neutraliser les enzymes oxydants qui s´opposent aux tanins contenus dans le thé. A l´issue du chauffage, un séchage final est effectué suivant deux méthodes distinctes. La méthode chinoise préconise l´utilisation de bassines de cuivre placée sur le feu, tandis que la méthode japonaise consiste à faire passer les feuilles à travers des jets de vapeur.

Vieillissement et stockage du thé vert

Comme le thé vert ne doit pas subir de fermentation, son vieillissement doit être ralenti le plus possible, faute de quoi celui-ci deviendra un thé noir arrivé à maturation, car devenu fermentescible. Le tri effectué sur les feuilles au moment de la cueillette doit donc permettre à l´avance de déterminer si une feuille est susceptible de vieillir plus rapidement qu´une autre. Ainsi, lors de la conservation du thé vert, il est important de le comprimer autant que possible pour ralentir son vieillissement. Pour ce faire, le lieu de stockage doit être relativement hermétique car le vieillissement est favorisé si une grande surface de la feuille est en contact direct avec l´air et la lumière du soleil. La méthode chinoise de conservation consiste à stocker le thé vert dans une cave ni trop humide, ni trop sèche, et à l´abri de toute odeur ou de tout parfum susceptible de modifier l´arôme initial du thé. Les lieux de stockage doivent donc être bien ventilés, mais pour équilibrer la circulation de l´air, il est nécessaire de recouvrir chaque récipient contenant le thé vert d´un linge.

thé vert

    © the-vert-france.com